Responsabilité




Parfois, ceux qui crient au loup les premiers sont parallèlement, les premiers prédateurs. A la fois victimes et bourreaux, acteurs et prisonniers de leur propre paradigme personnel, les êtres-humains peuvent se retrouver à alimenter, à leur insu, les rouages d’un cercle vicieux dont ils sont les principaux instigateurs.
Et si le racisme subit par l’un n’était que le corollaire d’un de ces autres dérivés d’intolérance qu’il rejette sur autrui ? Et si l’injustice dont se plaint l’humain n’était que la conséquence de l’inégalité qu’il justifie pour d’autre ? Et si les comportements haineux ne se fondaient pas ailleurs que dans ce flot de négativité que les esprits sécrètent chaque jour envers eux-même ?
Et si nous nous sentions enfin responsables de notre propre réalité ? Parce que c’est exactement ce qu’il se passe, toute la différence est qu’en en ayant conscience, nous pouvons reprendre la main sur ce mode automatique que nous avons trop longtemps laissé à l’œuvre.

Lune

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.