(R)éveil



Ne le sentez-vous pas ? Cet air pur qui rentre par vos narines, fait gonfler vos poumons et puis repart dans l’autre sens, faisant s’abaisser votre cage thoracique, pour se disperser à nouveau dans l’atmosphère duquel il provient. C’est comme une danse sans fin. Nous vous-y êtes vous jamais attardés ? C’est pourtant par là que tout commence.
N’avez-vous pas l’impression parfois, de courir, en vain, en quête de la pièce manquante ? Vous savez, cette pièce maîtresse de laquelle découlent toutes les autres, celle qui harmonise et accorde les parties pour les faire correspondre à un tout cohérent.
Parce qu’au cœur d’un monde emplit d’artifices et de divertissements, il y a une multitude de façon de se perdre, se disperser, voire s’endormir en cours de route. Et si nous choisissions de fermer les yeux, cette fois, en pleine conscience ?
A force de s’essouffler dans une recherche du complexe, il se peut que l’on passe à côté de l’évident. Mais ce n’est pas grave, nous avons tout notre temps : et si nous (re)commencions par le début ? Inspiration. Expiration. Re-connexion. Réveillons-nous, ensemble.

Lune

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.